Financement

28% accomplis

144 000 / 519 750 €

Investir

…QUI AMÈNE À REMETTRE LE COUVERT !

Le Bel ordinaire a pour ambition de s’adresser à tout un chacun, qu’il soit hédoniste convaincu, curieux d’un jour, simple amateur de bonnes choses ou épris d’atmosphères singulières. Ce qui rassemble nos futurs clients, c’est cette envie de sociabilité et de partage, à travers ce marqueur unique de la culture française qu’est la gastronomie.

Des atouts synonymes de succès

  • Une offre en boutique complète, mêlant épicerie, vins et restauration

C’est parce que nous sommes persuadés que Paris a envie, voire besoin, d’une offre alimentaire à la fois quotidienne et de qualité que nous entendons développer, demain, cette offre d’un nouveau genre. Moitié à manger, moitié à boire, tout à goûter : voilà le tempo du Bel ordinaire.

Derrière ce nom en forme de clin d’œil au français châtié d’autrefois, Le Bel ordinaire incarne une idée simple, une aspiration normale : proposer un véritable lieu de vie, inscrit dans un quartier, où l’on peut à la fois faire ses emplettes comme prendre le temps de faire causette, en découvrant au passage un grandiose saucisson accompagné d’un verre de vin blanc signé d’un vaillant vigneron. Déguster, partager : sincèrement, qui ne souscrirait pas ?

Tout à la fois boutique et cave, donc, Le Bel ordinaire se transformera en prime deux fois par jour en une vraie table d’hôtes, histoire d’apporter la preuve que nos produits d’épicerie peuvent aussi être découverts en ayant été cuisinés : ces petits plats, élaborés à partir des dizaines d’ingrédients disponibles à la vente, seront autant de petits luxes à la portée de tous.

  • Une proposition séduisante pour les futurs copropriétaires

Dès la genèse du projet, notre volonté a été de rendre notre offre la plus accessible possible, en proposant un ticket d’entrée unique et raisonnable de 5000€, pour les particuliers ou les entreprises pouvant se le permettre.

En outre, par delà le dispositif intégré de déduction fiscale réduisant proportionnellement de 18 à 50% le montant investi au départ (selon que l’investisseur soit assujetti à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur la fortune), nous avons aussi souhaité proposer un possible rendement régulier, en faisant remonter annuellement 100% des résultats par le biais de dividendes prioritaires à la centaine d’actionnaires-copropriétaires de l’établissement.

Nous avons également prévu, dans un second temps, de proposer une bourse d’échanges permettant à tout ancien actionnaire ou futur investisseur de vendre ou d’acheter des parts du capital d’une boutique donnée, en offrant ainsi une liquidité aux actionnaires primaires.

Il nous semble enfin essentiel de signaler qu’aucune durée minimum de détention des actions ne sera imposée aux actionnaires.

  • Un réseau sociable

Monter ensemble un projet comme Le Bel ordinaire, c’est aussi pour le faire partager, jour après jour. A table, bien entendu, mais au-delà : il nous paraît en effet essentiel de provoquer quotidiennement de belles rencontres, entre actionnaires (présents ou futurs), clients et producteurs.

Que ce soit lors de la soirée d’inauguration, à l’occasion d’une visite à l’improviste en boutique, lors de séances de dégustation de nouveaux produits, autour d’un verre pendant un cours d’œnologie ou en profitant d’un week-end gastronomique en région, Le Bel ordinaire se définit aussi comme un relais culturel et social.

  • Une équipe d’experts possédant un solide réseau professionnel et personnel

Au sein de la maison mère, Social Food Mother

Cyrille Rossetto, 45 ans, executive MBA Paris Dauphine, dirigeant pendant 20 ans de sociétés dans le digital

Missions : Président de SFM, relations investisseurs, gestion immobilier et digital, achat et supply chain, RH et finances.

Sébastien Demorand, 46 ans, journaliste, chroniqueur gastronomique

Missions : Head of sourcing SFM, sourcing des produits référencés, relation avec les producteurs et les vignerons, formation des équipes en boutique, design de l’offre de restauration, RP et communication

A ce tandem, il faut ajouter 5 business angels ayant chacun une expertise professionnelle significative en immobilier, en restauration, en retail ou dans le digital, dont la mission sera d’épauler les co-fondateurs et des les faire profiter de leur expérience, de leur expertise et de leur réseau.

En boutique

Une équipe soudée de 3 professionnels ayant chacun une expérience reconnue, mais, surtout, l’envie de transmettre et de faire plaisir. Acteurs-clé dans la réussite du projet, ils seront rémunérés au dessus du prix du marché afin de pouvoir recruter les meilleurs.

Un effort particulier et régulier de formation sera opéré à l’endroit du personnel par Sébastien Demorand pour les questions de connaissances des producteurs et de leurs produits. Aller à la rencontre de ceux qui élèvent, produisent, façonnent, créent, voilà le meilleur moyen de transmettre le savoir-faire et le goût derrière chacun des produits proposés.

  • Un marché porteur pour une clientèle en croissance

C’est certain, Paris compte aujourd’hui nombre d’adresses où se cultive le goût du bon et le sens du partage. Il n’en reste pas moins que la capitale mérite que se développent des lieux faisant la part belle à une approche quotidienne et abordable de ces aspirations.

Accueillir des clients avec chaleur et empathie, partager avec enthousiasme le plaisir de produits artisanaux, soutenir les vignerons indépendants, militer en faveur d’une agriculture à taille humaine et respectueuse des sols, tout cela devrait être, au fond, normal.

Ce n’est hélas pas encore le cas — ou du moins y a-t-il toujours matière à en faire une promotion de tous les instants. C’est pourquoi nous sommes persuadés que le marché de l’épicerie de quartier, simple, sincère et savoureuse, ne demande qu’à se développer.

Il répond en effet aux attentes croissantes d’une clientèle avide de retrouver l’esprit des boutiques d’antan : un espace proche de chez soi, une atmosphère cordiale, un service compétent, une offre de produits artisanaux au juste prix, une table pour tous les jours — voilà ce que, demain, Le Bel ordinaire s’engage à vous offrir.

Planning prévisionnel pour la 2ème boutique:

Ouverture de la campagne de crowdfunding: 15 Mai 2017 – 15 Janvier 2018

Signature du local et choix de l’architecte: Juillet 2017

Travaux et aménagement de la boutique: Juillet – Novembre 2017

Mise en production de l’établissement: Décembre 2017

Pour suivre l’avancement du projet pendant et après la levée de fonds, suivez-nous sur le site www.lebelordinaire.com et sur notre page


< / > Intégrer sur mon site

×

Nous allons maintenant commencer le processus d'investissement. Commencez par nous indiquer le montant que vous souhaitez investir (minimum autorisé 50€). Si le montant indiqué n'est pas un multiple de la valeur de l'action, nous le rapporterons au multiple inférieur le plus proche.

1€ Valeur de l'action

Validez votre investissement

La valeur entrée n'est pas une valeur numérique, veuillez la modifer. Cliquez sur le bouton ci-dessous et entrez une valeur numérique correspondant à la somme que vous souhaitez investir.

Le montant entré correspond à un total de action(s) soit €. Souhaitez-vous continuer?

×
×

Partagez la levée de fonds en intégrant ce code HTML sur votre site internet ou sur votre blog

Prévisualisation:


Je soutiens...

28% accomplis

144 000 / 519 750 €

Fin de la levée de fonds :
15/01/2018

Investir